Une belle histoire...

2010

La pierre du Bourbach, devoilée,  telle qu'elle est exposée à la mairie de Bourbach-le-Haut.

Tout à commencé il y a 125 ans, lorsque dans l'ouvrage destiné aux Optants de 1872, revue Alsacienne - 9ème année-1885/1886, était écrit:

"On vient de découvrir à Bourbach-le-Haut une superbe cuvette glacière; elle est située au pied du Rossberg, au fond du pré appelé Voldmatt et de la forêt Rothenbrand, au milieu du torrent qui forme, avec les nombreux affluents des autres montagnes, le ruisseau de Niederburbach. Cette cuvette, qui a un mètre de diamètre et 80 centimètres de profondeur, est creusée dans une roche de porphyre à labrador et est mise en action par l'eau qui s'y jette; elle offre donc aujourd'hui encore au touriste l'image exacte de sa formation. Au centre de cette cuvette se trouve une pierre de forme conique qui partage l'eau, et grâce à la pente rapide l'eau est lancée dans un mouvement circulaire semblable au jeu d'une direction de turbine. Au moment des grandes eaux un boulet en porphyre de vingt centimètres de diamètre parfaitement sphérique, qui se trouve au fond de la cuvette est mis en mouvement et continue son travail commencé à l'époque où le Rossberg formait un immense glacier et dont les moraines frontales, ainsi que les nombreux blocs erratiques qui entourent les pâturages de Bourbach-le-Haut sont les témoins".

Le boulet, comme il fallait s'y attendre a disparu. Mais...

2010

...  grâce à ces deux Messieurs, Jean LAUTER, historien et généalogue, et Raymond   MATTAUER, ancien professeur d'histoire et géologue amateur, et... un grand hasard... qu'un miracle  eut lieu !

Jean LAUTER, membre de la Société d'Histoire de la Vallée de Masevaux, écrit un article sur le ruisseau "Le Bourbach" depuis sa source, sa traversée de Bourbach-le-Haut jusqu'à sa vocation industrielle à Bourbach-le-Bas (ce récit a été publié dans le Patrimoine Doller n°18 de la SHVM disponible au 03 89 38 82 38).

Moi, l'auteur de ce blog, j'ai eu l'honneur de participer aux recherches de M. Lauter, en effectuant un travail d'exploration de la documentation. J'ai pu ainsi agrémenter le texte de nombreux plans et photos. Et...

... par un curieux hasard, j'en parle à Monsieur Mattauer et il me dit: "Cette pierre, je l'ai !"

En effet, il y a maintenant bien un demi-siècle, M. Mattauer, grand ami de la nature, mais surtout géologue averti, avait sillonné le lit du Bourbach. Il a trouvé cette pierre et emmené ce boulet de 33 kilos, qui reposait depuis dans son jardin.

La pierre que nous croyions perdue à tout jamais est retrouvée et lors de la cérémonie des voeux du maire, M. Mattauer en a fait don à la Commune de Bourbach-le-Haut.

2010

Après avoir dévoilée "La Pierre", Messieurs Lauter et Mattauer sont fiers, l'un d'avoir été a l'initative de cette aventure et l'autre d'avoir réussi à sauver cette "perle" et qu'enfin elle soit mise en valeur et visible de tous.

2010

Messieurs Lauter et Mattauer entourés des maires des villages traversés par le Bourbach; Jean Wolfarth de Bourbach-le-Bas et Joël Mansuy de Bourbach-le-Haut.

2010

Pour présenter cette perle, il fallait un support digne de cette merveille ! M. Romain Moeglé, expert en la matière, a réalisé ce magnifique guéridon en un temps record.

Et c'est ainsi que se termine cette histoire commencée, non il y a 125 ans, mais depuis plus de 300 millions d'années, dans le Massif du Rossberg !