Histoires et traditions de BOURBACH-LE-HAUT (Haut-Rhin)

17 février 2017

AMMERSCHWIHR - KAYSERSBERG

Parcours: Ammerschwihr (252m) - Walbach - Chapelle Flieger (446m) - Chemin des Crêtes vers Herrenwasen (673m) - Chalet Jean Weibel (687m) - Kaysersberg par triangle rouge - Kaysersberg (269m) -

Ammerschwihr-Kaysersberg 031Ammerschwihr - La porte haute "Obertor" ou tour des cigognes date du XIIIe siècle.

Ammerschwihr-Kaysersberg 001La chapelle Saint-Wendelin déjà citée en 1325, détruite et reconstruite, elle subit les dernières dégradations en décembre 1944 et janvier 1945 et fut restaurée en 1988 et 1998/1999.

Ammerschwihr-Kaysersberg 004Dernière pause ou pose avant la montée.

Ammerschwihr-Kaysersberg 006Le golf d'Ammerschwihr.

Ammerschwihr-Kaysersberg 007La chapelle Flieger.

Ammerschwihr-Kaysersberg 009Le sentier Albert Schweitzer part de sa maison natale de Kaysersberg à Gunsbach où il vécut. Le sentier est long de 24,5 kms avec un dénivelé de 860m.

Ammerschwihr-Kaysersberg 010Avec ce beau soleil les chemins sont secs malgré le passage des engins forestiers.

Ammerschwihr-Kaysersberg 012

Ammerschwihr-Kaysersberg 003Le chalet Jean Weibel inauguré en 2014.

Ammerschwihr-Kaysersberg 002Jean Weibel, président du Club Vosgien de Kaysersberg en 1921, donna un nouvel essor au club. 

Ammerschwihr-Kaysersberg 015Kaysersberg, il est fait mention de Kaysersberg dès 1227.

Ammerschwihr-Kaysersberg 017Le Schlossberg, en 1227, l'empereur du saint Empire romain germanique Frédéric II du St Empire, petit-fils de Frédéric Barberousse ordonne l'achat du petit château transformé plus tard en forteresse imposante.

Ammerschwihr-Kaysersberg 018Le pont fortifié (XVe-XVIe) sous lequel coule la Weiss.

Ammerschwihr-Kaysersberg 020La rue de l'Oberhof avec la chapelle ND du Scapulaire de 1391.

Ammerschwihr-Kaysersberg 023Produits locaux...

Ammerschwihr-Kaysersberg 021L'église de l'Invasion de la Sainte Croix (XIIIe-XVe).

Ammerschwihr-Kaysersberg 009

Ammerschwihr-Kaysersberg 025La chapelle Saint Wolfgang.

Ammerschwihr-Kaysersberg 028Vue sur Kientzheim et Sigolsheim.

Ammerschwihr-Kaysersberg 029Ammerschwihr sur la Route des Vins avec son célèbre Kaefferkopf.

Ammerschwihr-Kaysersberg 030Ammerschwihr avec l'église Saint Martin dont l'origine remonte à 1564 et son clocher néogothique restauré en 1910.

Posté par sergeblh à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 février 2017

LA PETITE CAMARGUE ALSACIENNE ... SOUS LA NEIGE !

Parcours (dénivelé maximum 15m !): Rosenau-Ecluse 3-Untere Au-Centre d'Initiation à la Nature de l'Au-Pisciculture impériale-Aire d'accueil St-Louis/Neuweg-Mittlere Au-Canal de Huningue-Ecluse 2-Village Neuf-Vers Rhin et Parcours de santé-Canal d'Alsace-Rosenau.

Petite Camargue 001Départ de Rosenau 8h45.

Petite Camargue 003Le parcours à travers la Petite Camargue Alsacienne bien flèché.

Petite Camargue 004A travers champs et encore sans neige.

Petite Camargue 006Et maintenant la découverte de cette sauvage réserve.

Petite Camargue 007

Petite Camargue 008Le parcours est bien équipé en observatoires.

Petite Camargue 009Silence de rigueur.

Petite Camargue 010

Petite Camargue 013Il faut prendre son temps et lire les panneaux explicatifs.

Petite Camargue 015

Petite Camargue 016La pisciculture impériale.

Petite Camargue 021Des équipements pour s'approcher au plus près des marais. 

Petite Camargue 022

Petite Camargue 023

Petite Camargue 025

Petite Camargue 026

Petite Camargue 027

Petite Camargue 028

Petite Camargue 029

Petite Camargue 030Une eau très claire.

Petite Camargue 031Il faut respecter cette réserve naturelle, alors...

Petite Camargue 018... certains ont trouvé la parade !

Petite Camargue 036

Petite Camargue 037

Petite Camargue 038Comme personne ne voulait se mouiller...

Petite Camargue 039Un tronc impressionnant.

Petite Camargue 046

Petite Camargue 052Ceux-ci sont à l'aise dans ce décor...

Petite Camargue 051... et lui est là pour les défendre.

Petite Camargue 054

Petite Camargue 055

Petite Camargue 056

Petite Camargue 057

Petite Camargue 058Le canal de Huningue.

Petite Camargue 060

Petite Camargue 061

Petite Camargue 062

Petite Camargue 063A Village-Neuf, il est temps de se restaurer.

Petite Camargue 065Départ pour le retour 13h45.

Petite Camargue 068

Petite Camargue 069Le barrage de Kembs.

Petite Camargue 070Stèle qui rappelle la traversée du Rhin par les libérateurs.

Petite Camargue 073

Petite Camargue 075Bunkers qui jalonnent la digue du Grand Canal d'Alsace.

Petite Camargue 079Péniche suisse vers Bâle.

Petite Camargue 082Péniche néerlandaise.

Petite Camargue 086Descente de la digue vers Rosenau.

Petite Camargue 087Encore un vestige de la libération.

Petite Camargue 088b

Arrivée à Rosenau 15h15 (heure du clocher).

Posté par sergeblh à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2017

ILLFURTH - LUEMSCHWILLER - OBERMORSCHWILLER - TAGOLSHEIM

Parcours: Illfurth (311m) - Cimetière Militaire Allemand - Luemschwiller - Chapelle Notre Dame des Neiges (339m) -Obermorschwiller (320m)  - Cimetière Israélite de Luemschwiller - Tagolsheim (277m) - Buchswald-Illfurth.

Illfurth Luemschwiller 001Au départ de la randonnée, par -6°, visite du Cimetière Militaire Allemand.

Illfurth Luemschwiller 004L'imposant aigle prussien.

Illfurth Luemschwiller 002Le Deutscher Soldatenfriedhof d'Illfurth a été aménagé en 1920 et en 1931, en ce lieu reposent près de 2000 soldats.

Illfurth Luemschwiller 005La nature est blanchie par le givre. 

Illfurth Luemschwiller 009

Illfurth Luemschwiller 012L'égise Saint-Christophe de Luemschwiller.

Illfurth Luemschwiller 014Un appel à la neige !

Illfurth Luemschwiller 016La randonnée traverse bien le Sundgau.

Illfurth Luemschwiller 018La Chapelle Notre Dame des neiges de Luemschwiller.

Illfurth Luemschwiller 021

Illfurth Luemschwiller 023En mémoire de l'évacuation de la population en 1917...

Illfurth Luemschwiller 024... et du retour en 1918.

Illfurth Luemschwiller 026L'intérieur de la chapelle.

Illfurth Luemschwiller 029En ce moment, la chapelle porte bien son nom.

Illfurth Luemschwiller 030Une grotte de Lourdes et un calvaire à proximité de la chapelle.

Illfurth Luemschwiller 032Toujours le givre !

Illfurth Luemschwiller 033

Illfurth Luemschwiller 034Idéal abri pour la pause.

Illfurth Luemschwiller 039La mairie et l'église Saint Sébastien d'Obermorschwiller.

Illfurth Luemschwiller 038Un groupe de touristes recherche la chaude ambiance de la mairie.

Illfurth Luemschwiller 041Beau thalweg.

Illfurth Luemschwiller 044L'ancien cimetière Israélite de Luemschwiller.

Illfurth Luemschwiller 048Le cimetière dans la forêt "Le Kadereck"

Illfurth Luemschwiller 049A déchiffrer ?

Illfurth Luemschwiller 051A Tagolsheim, cuisine asiatique pour se réchauffer.

Illfurth 012Formule "Stroumpf" quand l'on rentre au restaurant après avoir traversé le Sundgau en dégel... et la patronne apprécie !

Illfurth Luemschwiller 052Tagolsheim.

Illfurth Luemschwiller 054L'église Saint Léger de Tagolsheim.

Illfurth Luemschwiller 058De Tagolsheim à Illfurh, la randonnée traverse le Buchswald où forêt des buis. Malheureusement la pyrale du buis a fait des ravages et bientôt il va falloir rebaptiser le bois. 

De retour au point de départ, la température n'est plus que de -5° !

Posté par sergeblh à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2017

HOMMAGE A CHARLES HALM, ANCIEN DIRECTEUR DU CRÉDIT INDUSTRIEL D'ALSACE ET DE LORRAINE DE MASEVAUX

Charles HALM, cadre bancaire, ancien directeur du Crédit Industriel d'Alsace et de Lorraine (aujourd'hui CIC Est) de Masevaux est décédé à l'aube de ses 87 ans le 9 janvier 2017.

Halm Charlesf

Direction et directeurs d'agences du Crédit Industriel d'Alsace et de Lorraine, groupe de Mulhouse, à l'aéroport de Bâle-Mulhouse.

Je rends hommage à Charles Halm, directeur du CIAL Masevaux dans les années 1960, puisque c'est lui qui m'accueilla dans son bureau de Masevaux,  à 15 ans après le BEPC. En effet, mon parcours scolaire s'est terminé après la 3ème au Cours Complémentaire de Masevaux. Mais le directeur Paul Burgy voulait que ceux qui ne pouvaient intégrer l'École Normale d'instituteurs ou autres, trouvent une place rapidement dans la vie active. C'est ainsi qu'il m'a accompagné au CIAL: M. Halm nous dit " Je n'ai pas de place à Masevaux mais je passe un coup de fil à Mulhouse, réponse: c'est bon qu'il vienne se présenter la semaine prochaine ". C'était la veille du 14 juillet 1962 et j'ai été engagé (le chef de personnel avait au préalable fait une enquête de moralité auprès du curé de la paroisse) par le CIAL Mulhouse le 1er août suivant pour une carrière de 45 ans dans la même maison !

De 1963 à 1966 au CIAL de Masevaux. 

En 1963, Charles Halm demande à la direction de Mulhouse mes services pour remplacer Bernard Behra (futur maire de Rimbach, décédé accidentellement). J'ai accepté mais à condition que ce soit un poste provisoire. Je suis resté 3 ans, et en quittant pour la dernière fois le CIAL de Masevaux le 27 juin 1966, l'église était ravagée par le terrible incendie. J'ai assisté au triste spectacle.

A Masevaux une banque d'un autre temps.

Après un an de banque, ma formation était loin d'être faite. L'essentiel du travail consistait au classement, tri du courrier et distribution. Les tâches importantes, caisse et portefeuille, étaient réservées aux plus anciens! La matinée était consacrée à la distribution du courrier, en effet le courrier des clients de Masevaux était porté à domicile avec le vélo mis à disposition par la banque. Retour impératif à 11h, à cette heure précise il fallait être dans l'une des 3 principales banques de Masevaux à l'époque: Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie, Banque Populaire ou Crédit Industriel d'Alsace et de Lorraine pour la compensation. La compensation, c'est l'échange interbancaire des chèques et effets de commerce respectifs avec règlement pour conclure. C'est là qu'il fallait être fort en calcul mental, les calculettes n'existaient pas encore ! D'ailleurs c'était encore le temps de la mécanographie, l'informatique était à ses premiers balbutiements.

Les encaissements.

Actuellement en dehors des services spécialisés, les banques ont interdiction de faire des tournées d'encaissements de fonds. Certains guichets (murs d'argent) n'ont même plus de caisse, toutes les opérations se font à travers les guichets automatiques.

Il en était différemment à l'époque, à 16 ans, avec le vélo et sacoche au guidon, tous les jours, je faisais les encaissements chez certains de nos clients commercants de Masevaux. Que de bons souvenirs, chez Marthe la fleuriste, chez Gaston le libraire, chez Raymond le restaurateur, chez Paul le cafetier, chez le négociant de boissons ou le livreur de charbon (et bien d'autres).

D'autres commercants venaient bien entendu apporter leur recette directement au guichet, je pense essentiellement au chef de gare, la SNCF était cliente chez nous, qui avait l'obligation de reverser chaque jour ses encaissements: certains jours il ne s'agissait que de quelques francs!

Le lundi matin, toujours avec le vélo, je cherchais la recette du week-end chez le gérant du Lac Bleu et le vendredi après-midi je faisais les encaissements de la basse vallée. Je descendais à vide jusqu'à Guewenheim et en remontant la vallée je m'arrêtais chez les commerçants et non des moindres pour ramener le soir quelques millions (puisque c'est ainsi qu'on parlait encore à l'époque, les anciens francs et nouveaux francs venaient à peine de disparaître).

Tous ces encaissements se sont fait sans jamais se soucier de la moindre sécurité. Aujourd'hui, après quelques tours de pédales, l'on vous dépouillerait pour quelques sous.

La sécurité nous était imposée quand la banque apportait la paye aux grandes entreprises. Les salaires étaient encore payés en espèces. C'était le cas quand nous nous rendions 2 fois par mois chez Isidore André. Nous, Charles Halm et moi, allions en voiture. Le directeur avait dans sa poche un révolver chargé (tous les directeurs avaient le port d'armes) et moi la sacoche attachée par un bracelet à la main (si quelqu'un essayait de m'arracher la sacoche une cartouche d'encre teintait tous les billets en rouge et les rendaient inutilisables).

Charles Halm m'a appris les rudiments de mon métier. 

J'avais de très bonnes relations avec mon directeur d'agence, même que de temps en temps nous replantions des saules pleureurs dans le lit de la Doller à chaque fois emportés par les grosses crues de printemps (le CIAL était à côté de la Doller, rue du Général De Gaulle). Je conserve un bon souvenir de lui, nous nous entendions si bien, qu'à mon départ pour le service militaire, il me demanda de revenir travailler à Masevaux. Cela ne m'enchantait pas et à trois reprises je lui ai répondu "non" et c'est alors qu'il m'a traité de " Stettkopf " en d'autres termes " forte tête ou tête de mule ". Nous nous sommes appréciés tout au long de notre carrière. 

 

Posté par sergeblh à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2017

CALENDRIER 2017 ET ROIS AU PROGRAMME DE LA PREMIÈRE RÉUNION DE L'ANNÉE DE LA SOCIÉTÉ D'HISTOIRE DE LA VALLÉ DE MASEVAUX

Dès l'ouverture de la première réunion de l'année de la Société d'Histoire de la Vallée de Masevaux, le président Jean-Marie Ehret a annoncé un programme très chargé pour 2017.

SH 003Un rapide bilan des dernières manifestations de 2016: Circuit des crèches avec le veilleur de nuit, crèche du musée et vente du dernier Patrimoine Doller n° 26 et puis programmation pour 2017...

 

SH 006... Café de l'histoire, assemblée générale, Nuit des musées, sortie pédestre, exposition estivale, tournée du veilleur de nuit, sortie culturelle, Journées du Patrimoine, visite du sentier des bunkers, crèche et... nouveau Patrimoine Doller n°27. 

SH 008Et pour terminer la réunion, un petit verre et la traditionnelle galette pour tirer les rois de l'année !

 

Posté par sergeblh à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


LA FÊTE DES 3 ROIS A BOURBACH-LE-HAUT

Bourbach crèche 003

ECHOS D'ANTAN...

Voici comment jadis on célébrait la légende des 3 Rois:

"A Bourbach-le-Haut, vers la fin du 19ème siècle, la tradition, d'ailleurs restée vivante jusqu'à la dernière guerre et même au-delà, voulait que les élèves de l'école communale cheminent par petits groupes de maison en maison pour interpréter le Neijohrsliad dans la soirée du 31 décembre. Il en était de même du Cantique des Trois Rois où trois enfants allaient chantant par le village, haut perché entre les cols du Hundsrück et du Schirm à la fête des Rois. Pour rester fidèle à la vérité historique, l'un d'entre eux se devait d'être tout noir de figure alors qu'un autre portait une grande étoile mobile et multicolore. Cette petite procession chantait:

Es kammen drei Könige mit ihrem Stern,

sie suchten Herr Jesus, sie hatten ihn gern,

Sie kammen vor Herodes Haus,

Herodes schaut oben zum Fenster hinaus!

Herodes sprach; wer ist den das?

Wir sind drei Könige vom Morgenland

Herodes bot ihnen die rechte Hand.

Die rechte Hand, die geben wir nicht

Du bist Herodes, dir trauen wir nicht!

Wir sahen den Stern wohl oben am Haus

Und gingen wohl in das Haus hinein

Und fanden dort Herr Jesus im Krippelein!

3 Rois

En remerciement de leur peine, ils étaient le plus souvent récompensés par une petite gâterie. Avant de partir, les petits chanteurs remerciaient les braves gens par le couplet suivant: 

Drum han er uns eb's gawa,

Drum solle ihr in Glück un Frieda lawa!

Mais lorsqu'ils n'avaient rien reçu, ils exprimaient leur désappointement de la façon suivante avant de prendre leurs jambes à leur cou et de disparaître dans la nature montagnarde:

Drum han Ihr uns nix gawa

Drum soll Eich Stüel und Bank

Am A... bliwa klawa

Der Deifel soll Eich kratza mit alle sina rüdiga Tatza!"

Article paru dans le Journal L'Alsace et signé du même auteur que le Naïjohrs Liad, cette fois-ci E.A. au lieu Dr' Kappes.

 

Posté par sergeblh à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2016

BONNE ANNÉE 2017

A tous mes lecteurs je souhaite une Bonne Année 2017.

1917 bCarte postale ancienne expédiée le 29 décembre 1916 de Willgottheim (67) vers Schiltigheim.

Posté par sergeblh à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2016

LE NOUVEL AN D'AUTREFOIS... NAÏJOHR'S LIAD

Il y a une trentaine d'années, un correspondant de l'Alsace, originaire de Bourbach-le-Haut, écrivait sous le titre "Le Nouvel An d'autrefois":

Le village montagnard de Bourbach-le-Haut est riche en traditions. Quelque peu tombées dans l'oubli, elles méritent qu'on en reparle. En ce début de l'an neuf il est tout indiqué de rappeler aux jeunes générations comment, il y a bientôt cent ans, on se souhaitait la bonne année.

Ainsi dans les années 1890 encore la tradition voulait que les élèves de l'école communale cheminent par petits groupes de maison en maison pour chanter une chanson populaire de circonstance. Pour les remercier de leur peine, les habitants visités leur offraient une petite gâterie. Mais voici la chanson du nouvel an:

Mer kumme daher, am Owe so spot

mer kumme daher, am Owe so spot

Mer wensche Euch Alle, a neues güets Johr

mer wensch Euch Alle, a neues güets Johr

./. chanson complète: _NA_JOHR_

Avant de partir, les petits chanteurs exprimaient leur gratitude par le couplet suivant: "Drum han er uns eb's gawa; Drum solle ihr in Glück un Frieda lang lawa."

Mais dans le cas où ils n'avaient rien reçu, ils exprimaient leur désapointement de la façon suivante avant de prendre leurs jambes à leur cou et de disparaître au coin de la rue:

"Drum soll Euch Stüel und Bank am H... bliwa klawa. Ter Teufel soll Euch kratza mit alle sina rüdiga Tatza".

Et l'article est bien sûr signé: D'r Kappes.

Posté par sergeblh à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2016

LA SOCIÉTÉ D'HISTOIRE DE LA VALLÉE DE MASEVAUX RELOOKE SA SALLE DE RÉUNION POUR 2017

Musée 005La salle de la Maison du Patrimoine est prête pour les réunions.

Musée Fleurs 002

Musée 007Les anciens calendriers se collectionnent aussi ! Un collectionneur de calendriers s'appelle un buxidaphile ou un calendophile.

Musée 002La grande vitrine "année 1960" rappelle l'avant "nouvelle technologie". 

Musée 002L'illustration du calendrier 2017 du Crédit Mutuel est l'oeuvre de la Société d'Histoire de la Vallée de Masevaux. Les lithographies des villages de la vallée de la Doller, du Soultzbach et du Bourbach du début du 20ème siècle rehaussent chaque mois de l'année.

Musée 008C'est mieux ainsi. 

Posté par sergeblh à 22:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 décembre 2016

CIRCUIT DES CRÈCHES DE MASEVAUX AVEC LE VEILLEUR DE NUIT

Marc Limacher, membre de la Société d'Histoire de la Vallée de Masevaux, endosse tous les étés son habit de veilleur de nuit pour retracer l'histoire de la Cité de Mason "Masevaux". Mais muni de sa lanterne et coiffé de son tricorne, il n'hésite pas à commenter l'histoire des crèches pendant la période de Noël.

Crèches 007Le veilleur de nuit devant l'une des magnifiques crèches du circuit. L'initiative de ces crèches est l'idée de l'ancien maire de Masevaux Paul Kachler qui aimait peindre les fontaines mais également les crèches. 

Crèches 004Le veilleur de nuit devant le bâtiment de la Maison du Patrimoine et la crèche réalisée par la Société d'Histoire de la Vallée de Masevaux.

La dernière tournée du veilleur de nuit aura lieu le 25 décembre, jour de Noël, à 18h30. Rendez-vous devant la Mairie.

Posté par sergeblh à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]